emploi

Blogue

Bulletin CQDT Express

Abonnez-vous à notre bulletin ! Entrez votre adresse courriel pour vous abonner au CQDT Express.

réseaux sociaux

Des chercheurs américains se sont penchés sur la littérature récente concernant la consommation de substances chez les minorités sexuelles, incluant les profils de consommation et le traitement, avec une attention particulière portée aux implications cliniques des résultats.

Les résultats de recherches récentes suggèrent que les femmes bisexuelles et lesbiennes présentent un risque plus élevé que les femmes hétérosexuelles de souffrir d’une consommation problématique d’alcool ou de drogues, alors que les hommes bisexuels et homosexuels présentent un risque plus élevé de souffrir d’une consommation problématique de drogues illicites. Les femmes bisexuelles et lesbiennes présentant une consommation problématique sont toutefois plus susceptibles d’avoir suivi un traitement que leurs pendantes hétérosexuelles.

Pour en savoir plus, consultez le résumé de l’article en ligne sur le site de l’éditeur (en anglais)

Référence :
Green, K.E., & Feinstein, B.A. (2011). Substance use in lesbian, gay, and bisexual populations: An update on empirical research and implications for treatment. Psychology of Addictive Behaviors. Prépublication. doi : 10.1037/a0025424

Ecrire un commentaire

requis

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong> 

Bulletin CQDT Express

Abonnez-vous à notre bulletin ! Entrez votre adresse courriel pour vous abonner au CQDT Express.