emploi

Blogue

Bulletin CQDT Express

Abonnez-vous à notre bulletin ! Entrez votre adresse courriel pour vous abonner au CQDT Express.

réseaux sociaux

L’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) vient de rendre disponible un nouveau rapport intitulé « Partenariat entre les services de police et les programmes d’échange de seringues : les enjeux de l’action intersectorielle ».

Source : INSPQ

Ce rapport, réalisé par l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), cherche à discuter de la mise en tension de deux milieux directement impliqués dans l’implantation des programmes d’échanges de seringues (PES), soit la santé publique et la sécurité publique. Il documente l’impact des interventions policières sur l’utilisation des PES par les personnes utilisatrices de drogues par injection (UDI). Il vise aussi à mieux comprendre les conditions qui favorisent une meilleure implantation des PES, de même qu’à recenser les expériences fructueuses de collaboration intersectorielle dans ce domaine. Ce rapport repose sur une recension des écrits et sur une consultation auprès de 50 informateurs clés, soit des usagers des PES, des intervenants communautaires, des représentants de santé publique et des policiers.

Pour en savoir plus, consultez le rapport ou la synthèse du rapport en ligne sur le site de l’INSPQ (en français, 124 pages pour le rapport,9 pages pour la synthèse).

Référence :

Noël, L., Gagné, D., Gagnon, F., Lambert, R., Bouchard, L. M., & Bruneau, S. (2013). Partenariat entre les services de police et les programmes d’échange de seringues : les enjeux de l’action intersectorielle. Montréal, Québec : Institut national de santé publique du Québec.

Ecrire un commentaire

requis

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong> 

Bulletin CQDT Express

Abonnez-vous à notre bulletin ! Entrez votre adresse courriel pour vous abonner au CQDT Express.