emploi

Blogue

Bulletin CQDT Express

Abonnez-vous à notre bulletin ! Entrez votre adresse courriel pour vous abonner au CQDT Express.

réseaux sociaux

L’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) vient de rendre disponible en ligne un nouveau rapport portant sur les maladies infectieuses, plus particulièrement le VIH et le VHC, chez les utilisateurs de drogue par injection.

Quelques données :

  • La cocaïne demeure la substance injectée par le plus grand nombre d’UDI, suivie par le Dilaudid, l’héroïne, la morphine, l’oxycodone et le crack/freebase ;
  • L’injection de Dilaudid et d’oxycodone a augmenté de façon importante ;
  • Après une diminution observée entre 1995 et 2002, le taux d’infection au VIH ne baisse plus ;
  • Le taux d’incidence du VHC a connu une augmentation significative entre 2005 et 2007 ;
  • Après avoir connu une baisse, le nombre de participants rapportant avoir utilisé des seringues déjà utilisée s’est stabilisé et semble être en augmentation.

Pour en savoir plus, consultez le document en ligne sur le site de l’INSPQ (en français, 87 pages)

Référence :

Parent, R., Alary, M., Morissette, C., Roy, É., Leclerc, P., & Blouin, K. (2011). Surveillance des maladies infectieuses chez les utilisateurs de drogue par injection : épidémiologie du VIH de 1995 à 2009, épidémiologie du VHC 2003 à 2009. [Montréal, Québec] : Institut national de santé publique du Québec.

Ecrire un commentaire

requis

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong> 

Bulletin CQDT Express

Abonnez-vous à notre bulletin ! Entrez votre adresse courriel pour vous abonner au CQDT Express.