emploi

Blogue

Bulletin CQDT Express

Abonnez-vous à notre bulletin ! Entrez votre adresse courriel pour vous abonner au CQDT Express.

réseaux sociaux

Rapport_indicateurs_traitementLe Centre canadien de lutte contre les toxicomanies (CCSA) vient de rendre disponible son rapport sur les indicateurs nationaux de traitement avec les données de 2012-2013. Les chiffres proviennent du Yukon, de l’Alberta, de la Saskatchewan, du Manitoba, de l’Ontario, du Québec, de la Nouvelle-Écosse et de Terre-Neuve-et-Labrador.

Source : Le rapport (p.2-3)

Principales constatations :

  • Entre le 1er avril 2012 et le 31 mars 2013, il y a eu au total 155 210 bénéficiaires uniques de services publics de traitement de la toxicomanie dans six provinces et un territoire canadiens. En tout, ces bénéficiaires uniques représentent près de 225 000 épisodes de traitement.
  • En moyenne, les bénéficiaires de services publics de traitement représentent environ 1% de l’ensemble de la population d’une province ou d’un territoire.
  • Le traitement à l’externe était le service utilisé dans la majorité (entre 61 et 77%) des épisodes de traitement dans chaque province ou territoire participant.
  • En moyenne, la plupart des bénéficiaires de traitements à l’interne et à l’externe, ainsi que d’une prise en charge du sevrage à l’externe, y ont recours qu’une fois dans l’année. Par contre, la plupart des bénéficiaires d’un programme de prise en charge du sevrage à l’interne y ont recours deux fois ou plus dans l’année.
  • De nombreuses autorités administratives ont constaté une hausse importante du nombre de personnes ayant recours à des services de traitement spécialisés dans leurs régions au cours des quatre derniers exercices financiers.
  • Jusqu’à 13% des bénéficiaires uniques de services de traitement de la toxicomanie y ont eu recours en raison de la toxicomanie d’une autre personne (par exemple ils ont accompagné un membre de la famille ou un ami à son traitement ou ont eux-mêmes demandé de l’aide pour mieux faire face au problème d’un proche). Ce taux demeure sensiblement uniforme depuis 2009–2010.
  • À l’exception du Yukon, les hommes représentaient la majorité des bénéficiaires de services de traitement spécialisés au cours de l’année 2012–2013.
  • Les hommes constituaient près de deux tiers de tous les bénéficiaires de services de traitement liés à l’usage de drogues injectables (UDI) pour trois des cinq autorités administratives ayant fourni des données. Pour les deux autres, la proportion de clients masculins et féminins de services liés à l’UDI était à peu près égale.
  • Les hommes représentaient la majorité des bénéficiaires de thérapies de substitution aux opioïdes pour quatre des six autorités administratives ayant fourni des données.
  • Les personnes de 25 à 34 ans constituaient la majorité des bénéficiaires de services de traitement spécialisés en 2012–2013. Ils représentaient environ un tiers des bénéficiaires de services de traitement spécialisés.
  • Les jeunes (de 15 à 24 ans) représentaient une proportion considérable (entre 13 et 33%) de tous les bénéficiaires de services de traitement spécialisés.
  • L’alcool était le plus couramment cité comme motif des demandes de traitement pour les deux autorités administratives ayant fourni ces données.
  • Des personnes indiquant «sans emploi» comme situation d’emploi au moment du traitement étaient à l’origine de la majorité (entre 37,4 et 55,8%) des épisodes de traitement.

Pour en savoir plus, consultez le document en ligne sur le site du CCSA (en français, 68 pages)

Ecrire un commentaire

requis

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong> 

Bulletin CQDT Express

Abonnez-vous à notre bulletin ! Entrez votre adresse courriel pour vous abonner au CQDT Express.