emploi

Blogue

Bulletin CQDT Express

Abonnez-vous à notre bulletin ! Entrez votre adresse courriel pour vous abonner au CQDT Express.

réseaux sociaux

Incidence_efficacite_lois_canadiennes_amlbLe Centre canadien de lutte contre les toxicomanies (CCLT) vient de rendre disponible un nouveau feuillet intitulé Incidence et efficacité des lois canadiennes sur l’âge minimum légal pour boire de l’alcool.

Source : feuillet, p. 1

Au Canada, l’alcool est la principale substance psychoactive consommée par les jeunes et jeunes adultes âgés de 15 à 24 ans. En fait, en 2014, 41,8% des 12 à 19 ans ont dit avoir bu de l’alcool dans la dernière année et 27,8%, avoir des épisodes de forte consommation au moins une fois par mois (Statistique Canada, 2014).

À l’échelle mondiale, l’alcool est la principale cause de morbidité et de mortalité chez les jeunes et jeunes adultes âgés de 10 à 24 ans (Gore et coll., 2011). Or, il a été démontré que la consommation d’alcool peut nuire au développement physique et mental, en particulier à l’adolescence et au début de l’âge adulte, bien que certaines habitudes de consommation soient plus risquées que d’autres. C’est pourquoi l’usage d’alcool devrait être reporté le plus possible chez les jeunes et jeunes adultes (Centre canadien de lutte contre les toxicomanies, 2014).

De nombreux pays cherchant à diminuer la consommation d’alcool et à réduire les méfaits subis par les jeunes ont mis en place des lois sur l’âge minimum légal pour boire (AMLB), aussi parfois appelé âge minimum légal pour acheter de l’alcool. Ces lois interdisent l’achat, la consommation et la possession d’alcool aux personnes en deçà d’un âge précis.

Pour en savoir plus, consultez le document en ligne sur le site du CCLT (en français, 9 pages)

Ecrire un commentaire

requis

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong> 

Bulletin CQDT Express

Abonnez-vous à notre bulletin ! Entrez votre adresse courriel pour vous abonner au CQDT Express.