emploi

Blogue

Bulletin CQDT Express

Abonnez-vous à notre bulletin ! Entrez votre adresse courriel pour vous abonner au CQDT Express.

réseaux sociaux

Suite à des campagnes de marketing faisant la promotion des mélanges alcool-boissons énergisantes et donnant aux jeunes à qui elles s’adressent l’impression que l’ajout de caféine à l’alcool compensera ses effets sédatifs et augmentera la vigilance, des chercheurs américains se sont penchés sur la question.

127 étudiants universitaires ou récents diplômés ayant des habitudes de grande consommation épisodique d’alcool mais n’étant pas dépendants ont été divisés aléatoirement en 4 groupes : bière, bière non-alcoolisée, avec ou sans caféine. Le taux visé d’alcool dans l’haleine était de 0.12g% Les habiletés de conduites ont été testées à l’aide d’un simulateur et l’attention soutenue/temps de réaction avec le Psychomotor Vigilance Task (PVT).

Parmi les résultats, les chercheurs ont constaté que l’alcool altérait significativement la conduite, l’attention et le temps de réaction, alors que la caféine n’avait aucun effet sur la performance. Ils en concluent donc que l’ajout de caféine dans une boisson alcoolisée n’améliore pas la conduite automobile ni l’attention et le temps de réaction comparativement à l’alcool seul.

Pour en savoir plus, consultez le résumé de l’article sur le site web de l’éditeur.

Référence :

Howland, J., Rohsenow, D.J., Arnedt, J.T., Bliss, C.A., Hunt, S.K., Calise, T.V., … Gottlieb, D.J. (2011). The acute effects of caffeinated versus non-caffeinated alcoholic beverage on driving performance and attention/reaction time. Addiction, 106(2), 335-341.

Ecrire un commentaire

requis

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong> 

Bulletin CQDT Express

Abonnez-vous à notre bulletin ! Entrez votre adresse courriel pour vous abonner au CQDT Express.