emploi

Blogue

Bulletin CQDT Express

Abonnez-vous à notre bulletin ! Entrez votre adresse courriel pour vous abonner au CQDT Express.

réseaux sociaux

Comme certaines études semblent avoir établi en lien entre les tatouages et/ou les piercings et les comportements à risques, un chercheur français s’est intéressé au lien possible entre les tatouages et/ou les piercings et la consommation d’alcool de ceux et celles qui en portent.

Près de 3 000 jeunes français d’en moyenne 20 ans ont été interrogés à la sortie de bars les samedis soirs. On leur a demandé s’ils portaient ou non des tatouages et/ou des piercings et on les a fait souffler dans un alcootest afin d’évaluer leur consommation d’alcool. Il est apparu que les participants ayant des piercings et/ou des tatouages, peu importe leur sexe, avaient consommé plus d’alcool que ceux ne portant ni piercings ni tatouage dans le même bar. Le groupe de participants ayant à la fois des tatouages et des piercings avait consommé plus d’alcool que le groupe ayant seulement des tatouages ou seulement des piercings, spécialement chez les femmes. Toutefois, la consommation d’alcool ne semblait pas significativement plus élevée chez le groupe ayant des tatouages seulement par rapport au groupe n’ayant ni tatouage ni piercing.

Pour en savoir plus, consultez le résumé de l’article en ligne sur le site de l’éditeur (en anglais)

Référence :
Guéguen, N. (2012). Tattoos, piercings, and alcohol consumption. Alcohol and Alcoholism. Prépublication. doi : 10.1111/j.1530-0277.2011.01711.x

Ecrire un commentaire

requis

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong> 

Bulletin CQDT Express

Abonnez-vous à notre bulletin ! Entrez votre adresse courriel pour vous abonner au CQDT Express.